• Salauds de vieux

    Syndicat CGT
    Centre Hospitalier de Guéret



    Lettre ouverte


        Monsieur le Président du Conseil Général, Sénateur de la Creuse,


    La CGT souhaite à nouveau vous alerter sur les conditions de travail au sein du Centre Hospitalier de Guéret et plus particulièrement au pôle Anna Quinquaud.

    Depuis l’ouverture de cette nouvelle structure les représentants CGT ont dénoncé à plusieurs reprises, dans les différentes instances de l’établissement (CTE, CHSCT), l’insuffisance des moyens humains octroyés pour répondre aux besoins des résidents.

    Les personnels, dans un courrier du 2 août 2013 adressé au Directeur général MR. VIDAL et aux directeurs adjoints ainsi qu’au CHSCT de l’établissement, ont fait part de leurs inquiétudes quant à l’évolution de la prise en charge des personnes au sein de l’EHPAD.
    En effet, le constat est alarmant, les agents de ce service décrivent un déficit des soins d’hygiène qui sont souvent effectués en dessous du minimum acceptable, les résidents ne bénéficiant d’une douche que toutes les 4 semaines en moyenne. Ils alertent sur le sous effectif et se demandent comment peut- on effectuer correctement les toilettes des résidents lorsqu’il n’y a qu’une AS pour 26 résidents(1 IDE pour 78) ?
     

    Les AS doivent également accompagner les résidents dans les différentes salles à manger pour la
    prise des repas ce qui nécessite de nombreux et longs déplacements dans ce grand bâtiment(dont les
    niveaux totalisent 13 000 m2 de superficie) ce qui entraîne des retards considérables.
     

    Il est constaté depuis l’ouverture de ce pôle une augmentation très importante du nombre de chutes, faute de personnel pour prévenir celles-ci et accompagner les résidents dans leur déplacement.
    Malgré tout le professionnalisme dont ces personnels font preuve, essayant de respecter les habitudes
     et le rythme de sommeil de tous les résidents, il est arrivé que certains s’endorment dans leur fauteuil et soient couchés après 23H.

    Ce ne sont là que quelques exemples de conditions de vie des personnes dans ce centre que tous nous souhaitions comme un modèle de prise en charge pour les personnes âgées.
    Trop  nombreux sont les dysfonctionnements constatés  alors qu’il n’est seulement rempli qu’au 2 tiers de sa capacité. Qu’adviendra t-il avec 225 résidents ?    
    Les personnels dénoncent l’impossibilité de mettre en place tout projet de vie pour les résidents.
    Tous travaillent avec l’envie d’améliorer leur prise en charge, pour leur bien-être mais cela nécessite du temps, de la douceur et de l’écoute, de l’échange, de l’accompagnement, du travail de mémoire. Cette partie essentielle de la prise en charge demeure quasiment inexistante aujourd’hui.
    Pour l’ensemble des professionnels qui travaille sur ce secteur, c’est aujourd’hui un sentiment de frustration et d’insécurité professionnelle qui est ressenti au quotidien. Les agents  ne peuvent accepter plus longtemps une telle situation.

    Nous vous demandons d’agir en votre qualité d’élu soucieux du bien être des gens, mais aussi d’intervenir au plus vite auprès des tutelles afin d’obtenir les moyens nécessaires pour que cesse enfin ces dysfonctionnements et qu’enfin on puisse répondre dignement aux besoins  de nos aînés. 

                            Guéret le 18 septembre 2013.

    Copies à : -    l’ARS
        Député - Maire de Guéret
        Préfet de la Creuse       


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :